Une étudiante lance le mouvement « Vive les poils »  » pour encourager les femmes à  » aimer et à accepter  » leurs poils

Loading...

Lors de ces dernières années, plusieurs femmes ont commencé à s’exhiber avec des poils sur leur corps.  Au cours de la dernière année, nous avons entendu plusieurs histoires de femmes assumant leurs poils, d’une femme fière  barbue à la mannequin mono-sourcil préféré d’Instagram en passant par la fille de Madonna qui se pavanait les poils des aisselles sur une photo du Nouvel An.

Laura Jackson, étudiante à l’Université d’Exeter, a lancé un mouvement pour convaincre davantage de femmes d’aimer leurs poils. Celui-ci  s’appelle’ Januhairy’ (« Vive les poils »). C’est un mouvement d’un mois qui incite les femmes à ne plus utiliser le rasoir, à faire pousser ses follicules et savourer les regards dégoûtés de ceux qui détestent les poils. La jeune femme de 21 ans, originaire du Warwickshire, espère récolter 1 000 £ (1 115,45 Euros)pour un organisme caritatif, le Body Gossip Education Program, qui enseigne aux adolescents l’image corporelle.

« Je veux juste que les femmes se sentent plus à l’aise dans leur propre corps magnifiquement unique « , a déclaré Jackson. « Ce n’est pas un mouvement de colère contre les gens qui ne voient pas à quel point les poils du corps sont normaux. C’est un projet qui permet à chacun de mieux comprendre leurs avis sur les poils et leur regard sur les poils des autres  »

Sur Instagram, elle a décrit comment est née l’idée de’Januhairy’ (« Vive les poils ») :

« J’ai laissé pousser mes poils pour une représentation théatrale  dans le cadre de mon diplôme d’art dramatique en mai 2018. Il y a eu des aspects de cette décision qui ont été de vrais défis et d’autres qui m’ont vraiment ouvert les yeux sur le tabou de la pilosité corporelle chez une femme. Après quelques semaines d’adaptation, j’ai commencé à aimer mes poils. J’ai aussi commencé à aimer le fait de ne plus avoir à me raser ».

Loading...

« Bien que je me sentais libérée et plus confiant en moi, certaines personnes autour de moi ne comprenaient pas pourquoi je ne me rasais pas ou n’étaient pas d’accord avec moi. Je me suis rendu compte qu’il y a encore beaucoup de choses  à faire pour changer les mentalités et pour faire en sorte que nous soyons capables de nous accepter pleinement et vraiment les uns les autres. Puis j’ai pensé à mettre en place Januhairy (« Vive les poils »)… »

« J’ai eu beaucoup de soutien de la part de mes amis et de ma famille ! Même si j’ai dû expliquer pourquoi je le faisais à beaucoup d’entre eux, ce qui était surprenant, et encore une fois, la raison pour laquelle c’est important pour moi d’aller au bout de cette action et de ce mouvement ! Quand j’ai commencé à faire pousser mes poils, ma mère m’a demandé :  » Est-ce que tu es paresseuse en ce moment ou est-ce que tu essaies de prouver quelque chose ?…pourquoi devrions-nous être qualifiées de « paresseuses » si nous ne voulons pas nous raser ? Et pourquoi devrions-nous le faire seulement prouver quelque chose ? Après lui en avoir parlé et l’avoir aidée à comprendre, elle a vu à quel point c’était en réalité bizarre qu’elle pose ces questions… »


Jackson dit qu’elle a eu un grand soutien jusqu’à présent des femmes du Royaume-Uni, des Etats-Unis, du Canada, de l’Allemagne, de la Russie et de l’Espagne qui elles aussi ont décidé de  participer au mouvement  » Januhairy « ( « Vive les poils ») Et une de ces femmes qui ont participé au mouvement est sa mère, qui au départ était septique ne comprenait pas celui-ci. Donc, aujourd’hui, nous pouvons dire que différents mouvements ont été créé dernièment , ‘Movember’ (Un mouvement qui incite les hommes à laisser pousser leur  moustache dans le but de sensibiliser les gens et l’opinion publique à lever des dons pour des recherches liées à des maladies masculines comme « le cancer de la prostaste ») et’Januhairy’ (« Vive les poils »).

Loading...