Les pères célibataires meurent plus jeunes

Selon une étude canadienne, les pères célibataires ont  deux fois plus de risques de mourir prématurément. L’étude publiée par The Lancet Public Health, est basée sur l’analyse des questionnaires de santé de 40.500 personnes entre 2000 et 2012.

Chez les 871 pères célibataires le  taux de mortalité est de 5,8 pour mille alors que chez les mères célibataires il n’était que de 1,7, et de 1,9 chez les pères en couples.

Loading...

Ces pères célibataires sont en moyenne plus âgés et atteints par le cancer ou les maladies cardiovasculaires, donc avec un risque de mortalité deux fois plus élevé.

Les raisons de cette mortalité précoce sont nombreuses es pères célibataires mangeraient moins sainement que ceux en couple, ou que les mères célibataires, font moins de sport, ils sont plus stressés et plus isolé et  bénéficient de moins d’aide.

Loading...