les anxiolytiques et les somnifères augmentent le risque de démence et de maladie d alzheimer

Une étude récente, réalisée par des chercheurs français et publiée dans le magazine Sciences et Avenir, affirme que les médicaments anxiolytiques (benzodiazépines) et les somnifères augmentent le risque de démence et de la maladie d’Alzheimer.

Afin d’expliquer ce lien, le magazine a interrogé le psychiatre Patrick Lemoine. Ce dernier explique que cela est sûrement dû à une aggravation de l’apnée du sommeil provoquée par les benzodiazépines :

«Plusieurs études avaient confirmés par le passé que le syndrome d’apnée du sommeil aboutit à des tableaux démentiels », explique le psychiatre.

Loading...

Pour expliquer les prescriptions excessives des benzodiazépines, Lemoine déplore un manque de formation continue chez les médecins :

« En France est le seul pays développé au monde où un médecin peut avoir passé sa thèse il y’a 40 ans, n’avoir lu aucun article ou revue scientifique depuis, et continuer à exercer ! »

Le psychiatre explique également que la prescription excessive de ces médicaments est aussi due au fait que la Sécurité sociale ne prenne pas en charge les psychothérapies conduites par des psychologues, qui reviendraient, selon lui, moins chers au final.

Loading...